En matière d’isolation, les innovations sont nombreuses, ce qui permet désormais de profiter d’un large choix concernant les types d’isolants : laine de verre, chanvre, polystyrène, laine de roche, etc. Cependant, parmi tous ces isolants, il est parfois difficile de s’y retrouver et de sélectionner l’isolant idéal pour vos travaux. De plus, de nombreux foyers optent désormais pour des isolants naturels, plus respectueux de l’environnement. Mais quels sont les isolants les plus éco-responsables ? Comment faire votre choix parmi ces derniers ? Aujourd’hui, cccccc

La laine de chanvre

Cet isolant se présente sous la forme de rouleaux souples, parfaitement adaptés à une pose dans des combles perdus. Mais il s’adapte aussi pour l’isolation des murs et des sols. Sa pose est facilement réalisable et en peu de temps. Sa composition ne présente aucun additif et donc 100 % naturelle et respectueuse de l’environnement. Par ailleurs, la laine de chanvre n’attire ni les insectes ni les rongeurs. La laine de chanvre est donc un isolant polyvalent et efficace, qui résiste également très bien à l’humidité.

La laine de verre

Certainement l’isolant le plus courant en ce qui concerne les isolants minéraux, la laine de verre est fabriquée à partir de résidus de verre et de sable qui sont recyclés, sous forme de rouleaux, de plaques ou de flocons. Cela permet à la laine de verre de s’adapter à différents travaux d’isolations. De plus, sa capacité d’isolation est bonne à la fois contre le froid mais aussi contre le bruit. La laine de verre s’avère également très résistante face au feu et face aux rongeurs, souvent présents dans les combles.

La laine et la fibre de bois

Parmi les isolants éco-responsables, le bois recyclé se présente comme un élément essentiel pour profiter d’une bonne isolation tout en respectant l’environnement. En matière d’isolation, le bois se décline à la fois sous forme de laine ou de fibre. Dans les deux cas, il s’agit d’une isolation efficace en toute saison. En hiver, le bois est un composant particulièrement efficace contre le froid. En été, il profite d’une excellente inertie qui permet également de bénéficier d’une température agréable au sein du logement. La laine de bois s’adapte parfaitement à une isolation intérieure par les murs ou les combles, tandis que la fibre de bois convient davantage à une isolation extérieure.

La ouate de cellulose

Dernier isolant de notre sélection, la ouate de cellulose allie parfaitement économie, efficacité et respect de l’environnement. La ouate de cellulose se compose essentiellement de papier recyclé, et se présente ainsi comme un isolant naturel. Elle s’adapte autant à l’isolation des sols, des murs ou des combles. Elle s’applique grâce à une technique de soufflage, un procédé rapide et efficace. Enfin, la ouate de cellulose s’avère très performante en toute saison.